24 HEURES - Le jeudi 19 octobre 2017

La Société du Havre défend son projet Bonaventure

24/11/2009 21h26 

La SHM propose de concentrer le passage de 1600 autobus chaque jour sur un nouveau tronçon de rue, ce qui soulève l’ire de gens du quartier.
Photo: archives 24H
Isabelle Hudon, présidente du conseil d’administration de la Société du Havre de Montréal (SHM), minimise l’impact négatif sur la qualité de vie des résidents que pourraient avoir le projet de réaménagement de l’autoroute Bonaventure et son controversé corridor Dalhousie.

La SHM propose de concentrer le passage de 1600 autobus chaque jour sur un nouveau tronçon de rue, ce qui soulève l’ire de gens du quartier.

« Quand j’ai entendu, pendant la campagne électorale, qu’il fallait protéger Dalhousie et ses résidents, je suis devenue folle », raconte-t-elle en entrevue à 24H, en justifiant qu’actuellement, Dalhousie n’est que « deux bouts de rue », sur lesquels « personne n’habite ».

« Essentiellement, les autobus vont passer dans deux plages horaires, soit 5h à 9h le matin et 15h à 18h le soir. Ce sera très silencieux la nuit. Ce n’est pas la même situation qu’une artère comme Pie-IX », indique Isabelle Hudon.

« Entre 11h et 13h, qu’est-ce qui nous empêche de transformer le corridor en une grande place publique pour luncher ? », lance même comme exemple l’ancienne présidente de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Plusieurs opposants

Néanmoins, plusieurs résidents craignent pour la tranquillité du quartier.

D’autres y voient une menace pour l’ancienne usine New City gaz, considérée comme un bâtiment à préserver. Le plan de la SHM « comporte des risques majeurs pour l’intégrité et la solidité du bâti patrimonial », souligne Héritage Montréal, opposé à cet aspect du projet.

La SHM espère commencer les travaux en 2011 et prévoit des coûts de 230 millions $ pour la phase 1 du réaménagement de Bonaventure.

Plus de 300 personnes ont assisté mardi soir à la première de trois séances d’information publique sur le projet, certains ne pouvant pas trouver de siège pour s’asseoir.

Les séances d’information se poursuivront jeudi le 26 novembre et mardi le 1er décembre.

jeanlouis.fortin@24-heures.ca

 
 

Incontournables