24 HEURES - Le dimanche 26 juin 2016

Selon un nouveau sondage

Les gouvernements ont bien réagi à la grippe A (H1N1)

13/11/2009 10h58 - Mise à jour 13/11/2009 14h01

24 % des canadiens croient que les gouvernements fédéral et provincial ont fait un bon travail de préparation et de gestion du virus de la grippe AH1N1.
Photo: archives 24H / PC
Une majorité de canadiens dit croire que les gouvernements ont généralement bien agi en ce qui a trait à la grippe AH1N1 mais que les médias ont donné trop d’ampleur à l’affaire selon un nouveau sondage de la firme Harris/Décima.

L’étude, dont les résultats ont été dévoilés jeudi soir, affirme en effet que 24 % des canadiens croient que les gouvernements fédéral et provincial ont fait un bon travail de préparation et de gestion du virus de la grippe AH1N1, pendant que 37% des répondants affirment qu’ils ont fait un travail correct.

Quant aux insatisfaits, leur niveau oscille entre 30 et 33%.

Les données du sondage sont relativement similaires en ce qui a trait à la performance du palier municipal face à la grippe.

Le Québec satisfait

Au Québec, les répondants du sondage ont répondu qu’ils étaient mécontents de la performance des autorités gouvernementales dans une proportion de 28%.

41% d’entre eux estimaient pendant ce temps que le gouvernement provincial ainsi que les municipalités avaient fait un travail correct pendant que 24% des répondants étaient satisfaits de l’intervention.

Appelés à comparer l’intervention du provincial et du fédéral, les québécois se sont dit satisfaits de l’intervention du gouvernement Charest dans une proportion de 32% et de 24% dans le cas du gouvernement Harper.

Les médias exagèrent

Quant au traitement du dossier fait par les médias, las canadiens croient dans une proportion de 65% que les journalistes ont exagérément amplifié l’affaire.

Au Québec, c’est 68% des répondants qui croient que les médias ont exagéré l’ampleur du sujet alors que seulement 26% estiment que le traitement était correct.

L’étude d’Harris/Décima a été réalisée entre le 5 et le 8 novembre auprès d’un échantillon de 1000 répondants.

jeannicolas.aube@24-heures.ca

 
 

Incontournables