24 HEURES - Le lundi 20 mai 2019

La boisson énergétique Octane 7.0

Georges Laraque associé à une publicité sexiste

12/10/2009 14h45 

Diffusée entre autres sur le site octanebev.com, la publicité d’une minute, qui a rapidement fait le tour de la Toile, met l’accent sur les parties stratégiques du corps de jeunes femmes dénudées et se termine par une partie de hockey amicale avec le numéro 17 du Tricolore.
Photo: YouTube
Le dur à cuire des Canadiens de Montréal Georges Laraque prête son image à une boisson énergétique dont la publicité est qualifiée de « sexiste » et de « dégradante » par plusieurs associations féministes.

Diffusée entre autres sur le site youtube.com, la publicité d’une minute, qui a rapidement fait le tour de la Toile, met l’accent sur les parties stratégiques du corps de jeunes femmes dénudées et se termine par une partie de hockey amicale avec le numéro 17 du Tricolore.

L’homme fort des Glorieux y vante les mérites d’Octane 7.0, une boisson énergétique contenant 7% d’alcool.

« Une publicité ou un film porno? »

« Est-ce que c’est ça réussir? Être entouré de jeunes femmes dénudées? », s’insurge Axelle Beniey de la Concertation des luttes contre l'exploitation sexuelle.

Cette dernière, comme les représentantes de la dizaine d’organisations féministes contactées par 24H, dénonce cette publicité « stéréotypée » qui « marchande le corps de la femme ».

« Est-ce une publicité pour un film porno ou pour une boisson? Est-ce cohérent qu’un joueur du Canadien, d’une organisation autant impliquée auprès des enfants, présente ce modèle de l’homme puissant et viril devant cinq filles? », se questionne-t-elle.

« Plus la personne est connue, plus elle a de l’impact sur le public. D’un côté, cette publicité sexiste montre aux jeunes garçons qu’il faut toujours faire des conquêtes et de l’autre, elle présente encore la femme-objet », souligne aussi Lydya Assayag, directrice du Réseau québécois d'action pour la santé des femmes.

Une boisson dangereuse?

Pour sa part, la nutritionniste Isabelle Huot s’inquiète du fait que l’on fasse encore la promotion de produits mélangeant alcool et boisson énergisante, et déplore que « des joueurs de hockey s’y associent alors qu’ils sont des modèles pour les jeunes ».

Contacté à ce sujet, Nicolas Gagnon-Oosterwaal, le président de Blue Spike, la compagnie derrière Octane 7.0, a dit assumer entièrement la publicité de son produit, mais s’est vivement défendu quant à sa qualité.

« Le mélange d’alcool et de taurine, un acide aminé, n’est pas permis au Canada et il n’y en a pas dans Octane. Notre produit contient seulement une forme de caféine naturelle et de l’alcool. C’est comme un rhum and coke, c’est sécuritaire », assure-t-il.

Quant à la publicité, M. Gagnon-Oosterwaal rétorque qu’elle s’adresse aux hommes majeurs et qu’«il y a des choses pas mal plus offensantes que ça sur Internet ».

Pour sa part, Georges Laraque n’a pas retourné les appels de 24H.

sarahmaude.lefebvre@24-heures.ca

 
 

Incontournables