24 HEURES - Le mardi 17 octobre 2017

Un nid de poule ou une cuve à raisins?

06/10/2009 17h30 

Davide Luciano et Claudia Ficca, des artistes du nid-de-poule.
Photo: Éric Bolté
Outre que faire rager les automobilistes, à quoi peut servir un nid-de-poule? Peut-on en faire un récipient pour écraser des raisins, une rivière où pêcher ou même une piscine dans laquelle on peut plonger ? Si vous avez répondu une de ces trois réponses, vous avez raison.

Ce sont quelques-unes des idées qu’ont eu Davide Luciano et Claudia Ficca, deux Montréalais d’origine, qui ont eu des réparations de 600 $ à faire sur leur véhicule ce printemps, à la suite d’un accident causé par un nid-de-poule.

« Nous voulons illustrer des actions de tous les jours en utilisant les nids-de-poule et toutes sortes d’accessoires, explique Mme Ficca, une bachelière de 27 ans.

Les 13 oeuvres seront exposées mercredi, de 18h à 22h à la galerie d’art Yellow Fish, située au 3684, boulevard Saint-Laurent.

En pleine heure de pointe

Souvent, ces mises en scène sont faites en pleine heure de pointe dans la métropole, ce qui n’attise pas le mépris des automobilistes.

« Les gens s’arrêtent, ralentissent et comprennent tout de suite ce que nous faisons. Ils trouvent ça drôle et nous n’avons jamais eu de problèmes jusqu’à maintenant », ajoute Mme Ficca.

Le couple a de nombreux projets en tête et souhaite partir, vers le fin novembre, pour voyager et travailler sur ce projet en même temps, question d’étoffer leur répertoire.

Les curieux peuvent voir les originales photos en tout temps sur le web au www.mypotholes.com.

jeanmarc.gilbert@24-heures.ca

 
 

Incontournables