24 HEURES - Le samedi 23 septembre 2017

L’édifice Sun Life, le square Victoria et la Place Bonaventure doivent être inspectés

Immeubles jugés à risque pour la sécurité : Tremblay s’impatiente

08/09/2009 15h15 - Mise à jour 08/09/2009 20h46

La Ville a déjà demandé aux propriétaires de 63 structures souterraines montréalaises de faire inspecter leurs bâtiments. De ce nombre, seulement 16 ont produit un rapport d’ingénieur.
Photo: archives 24 Heures / Julie Charette
Le maire de Montréal a rappelé à l’ordre mardi les propriétaires de trois immeubles du centre-ville qui n’ont toujours pas prouvé que leurs infrastructures ne mettent pas en danger la sécurité des Montréalais.

Frustrées par l’inaction de certains administrateurs d’immeubles montréalais, la Ville de Montréal et la Régie du bâtiment du Québec enverront dans les prochaines semaines une lettre exigeant une inspection dans les plus brefs délais de la Place Bonaventure, du square Victoria et de l’édifice de la Sun Life.

« On a demandé un certificat de conformité, mais il faut relativiser dans le sens où il n’y a pas de danger pour la sécurité », explique le maire Gérald Tremblay en avouant que son administration est « préoccupée par la qualité des infrastructures ».

Les infrastructures visées par la Ville ont plus de 25 ans et sont très fréquentées par les piétons, d’où l’urgence d’obtenir de leurs propriétaires un rapport d’ingénieur certifiant que leurs bâtiments sont sécuritaires.

La Ville a déjà demandé aux propriétaires de 63 structures souterraines montréalaises de faire inspecter leurs bâtiments. De ce nombre, seulement 16 ont produit un rapport d’ingénieur.

L’administration Tremblay envisage aussi d’imiter New York et de serrer la vis aux propriétaires d’immeubles. Un avis juridique a été demandé à ce sujet, précise le maire Tremblay.

Fermeture de la rue Peel : « c’est totalement inacceptable », dit Tremblay

Le maire Tremblay a aussi réitéré mardi que la fermeture de la rue Peel entre le boulevard de Maisonneuve et la rue Sherbrooke jusqu’au 17 septembre est « totalement inacceptable ».

En dépit de ces hauts cris, M. Tremblay avoue qu’il ne croit pas que la réouverture de la rue Peel à la circulation automobile pourra être devancée.

D’après ce dernier, le processus d’inspection est complété à 70%.

Rappelons que le 16 juillet, un bloc de béton provenant de la façade de l’hôtel Marriott a écrasé une Montréalaise de 33 ans, Léa Guilbault.

Le copropriétaire de la Place Bonaventure, la Corporation immobilière Kevric, s’est fait rassurant mardi en affirmant que le bâtiment est sécuritaire et qu’il fait l’objet depuis 1998 d’inspections annuelles.

julie.charette@24-heures.ca

 
 

Incontournables